l\'indigné

PISTÉS PAR NOS GÈNES

 

De la servitude moderne

Envoyé par Laura
De La Servitude Moderne  par ClaVieFrere2011

 

 

«  C’est l’homme tout entier qui est conditionné au travail productif par l’organisation du travail et hors de l’usine, il garde la même peau et la même tête » citation de Christophe Desjours

 

 

La médecine fait mourir plus longtemps » Plutarque

 

 

Le stress de ces conditions de travail et de l’ensemble de sa vie sociale sont à l’origine de nouvelles maladies de l’esclave moderne.

 

 

Il est malade de sa condition servile et aucune médecine ne pourra jamais remédier à ce mal. Seul la condition la plus complète de la condition dans laquel il vit, peut permettre à l’esclave moderne de se libérer de ses souffrances. La médecine occidentale ne connaît qu’un remède face aux mots dont souffrent les esclaves modernes : la mutilation.  A base de chirurgie, d’antibiotiques, de chimiothérapie que l’on traite les patients de la médecine marchande. On s’attaque au conséquence du mal sans jamais en chercher la cause. Cela se comprend autant que cela s’explique. La recherche amènera à une condamnation sans appel de la médecine et de l’ordre marchand. De même qu’il a transformé tout les détails de notre monde en simple marchandise, le système présent a fait de notre corps une marchandise. Un objet d’étude et d’expérience livré aux apprentis sorcier de la médecine marchande. Les maitres du monde sont déjà prêt a breveté le vivant.

 

 

De la servitude volontaire ; jeudi, 17 avril 2014

 

 

Séquençage complet du génome humain, est le point de départ complet d’une nouvelle stratégie mise en place par le pouvoir. Le décodage génétique n’a d’autre but que détendre et amplifier considérablement les formes de domination

 

Un article qui, je le sais déjà, va prêter à la polémique car il aborde un sujet qui fait couler beaucoup d'encre (à raison !) : la manipulation génétique humaine.

 

J'imagine que ce terme vous évoque en premier lieu L'île du docteur Moreau et autres monstruosités génétiquement modifiées. Mais au-delà des indispensables questions bioéthiques qui se posent (et qui devront être résolues), Ray va vous dévoiler une autre face -- thérapeutique -- de la manipulation génétique. En voici le principe en quelques mots, cette révolution scientifique se propose de réparer les gènes défectueux responsables d'une maladie plutôt que de lutter contre ses effets...

 

Une autre vision de la médecine à découvrir

 

 

PISTÉS PAR NOS GÈNES
Un film de Philippe BORREL

2007, 52 mn

voir et agir

Documentaire Pistés par nos gènes - YouTube


Des Auvergnats, curieux de leurs lointaines origines, se prêtent volontiers au prélèvement génétique que leur propose un jeune chercheur français de l’université de Pennsylvanie.
Partant de ce qui semble une anecdote, c’est la question d’un fichage « banalisé » de l’ADN qui est posée. Est-ce seulement « pour la science » que cette étude américaine est menée ? En effet, outre le secteur de la santé, ce sont les services de police, les compagnies d’assurances, les cabinets de recrutement qui s’intéressent à notre patrimoine génétique.
Au risque de remettre en cause des droits fondamentaux et de faire des technologies génétiques un outil de contrôle social.

La projection sera suivie d’un débat animé par Antoine GIRARD avec Catherine BOURGAIN, généticienne, auteur de ADN, superstar ou superflic (Seuil), présidente de la Fondation Sciences citoyennes, et Evelyne SIRE-MARIN, magistrate, membre de la Ligue des Droits de l'Homme.


http://www.voiretagir.org/PISTES-PAR-NOS-GENES.html

LCP Assemblée nationale | Docs ad Hoc : PISTE PAR NOS GENES

 

 
  
 
Trop de molécules chinoises ? Plus de 50 médicaments sont en rupture de stock en France. Sur ce marché mondialisé qui fonctionne en flux tendus, 80 % des substances actives proviennent des pays émergents. A elle seule, la Chine contrôle près de la moitié des principes actifs utilisés dans les génériques. Une dépendance dont les malades risquent, en l'absence de régulation, d'être les grands perdants.
 
 
Transgène : une augmentation de capital de 45,5 millions d'euros à 10 euros l'action
 

(Boursier.com) — Transgene va profiter d'un vent porteur pour les sociétés du secteur des biotechnologies pour lever 45,5 millions d'euros en bourse. La société a annoncé ce matin une augmentation de capitalavec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires existants, visant à renforcer sa structure financière afin d'avancer dans son programme d'études, et notamment la préparation des études de phase 3 pour les produits TG4010 et Pexa-Vec.

 

L'Institut Mérieux, propriétaire de 54,87% du capital, va souscrire à titre irréductible à hauteur de sa quote-part, et éventuellement à titre réductible. Bryan, Garnier & Co garantira une portion de l'augmentation de capital telle que, compte-tenu de l'engagement de souscription à titre irréductible de l'Institut Mérieux, la souscription de 75% de l'augmentation de capital soit assurée. Un certain nombre d'investisseurs institutionnels américains non présents au capital de la société ont récemment exprimé un intérêt pour une prise de participation directe dans Transgene. Si ces investisseurs confirmaient leur intérêt et ne pouvaient pas être servis dans le cadre de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription, cette opération pourrait être suivie d'un placement privé portant sur un maximum de 2 millions d'actions (soit 6,2% du capital actuel, avant augmentation de capital).

 

Le laboratoire envisage tous les scénarios concernant Novartis

Transgène détenait fin 2013 un total de 47,9 millions d'euros d'actifs financiers disponibles. Le management prévoit une consommation de trésorerie de l'ordre de 50 à 55 millions d'euros sur les douze mois à venir, si bien que les fonds permettront à la société de faire face à ses besoins "même si Novartis ne levait pas son option sur TG4010". Si Novartis levait son option, l'horizon de liquidité serait étendu à 2016. Dans l'hypothèse où le laboratoire suisse ne levait pas l'option, Transgène précise qu'un autre partenaire serait recherché.

 

Une opération réalisée à 10 euros par action

 

Techniquement, l'augmentation de capital portera sur 4.553.551 actions nouvelles à 10 euros pièce. Chaque actionnaire recevra un DPS pour chaque action détenue à l'issue de la séance de bourse du 28 février 2014. Sept DPS permettront de souscrire à une action nouvelle. Sur la base du cours de clôture du 26 février 2014 (13,43 euros), le prix de souscription de 10 euros fait ressortir une décote sur cours ex-droit de 23,08% et la valeur théorique du DPS est d'environ 0,43 euro. La période de souscription sera ouverte du 3 mars 2014 au 14 mars 2014 inclus. Les droits préférentiels de souscription seront cotés et négociables sur Euronext Paris pendant sa durée . Le règlement-livraison et la cotation des actions nouvelles auront lieu le 27 mars 2014. . > Lire la suite.

Anthony Bondain — ©2014, Boursier.com

 

«  A force d’obéir, on obtient, on obtient des réflexe de soumissions ».

 

Le meilleur de sa vie lui échappe, mais ils continuent, car il a l’habitude d’obéir. Depuis toujours. L’obéissance est devenue sa seconde nature  Il obéit sans savoir pourquoi. Simplement parce qu’il sait qu’il doit obéir. Obéir, produire et consommer, voila le trip tique de l’esclave modernes qui domine sa vie. Il obéit a son patron,  à ses parents, a son professeur. a ses propriétaires, a ses marchands. Il obéit à la loi et aux forces de l’ordre. Il obéit a tout les pouvoirs, car il ne sait rien faire d’autre. La désobéissance l’effraye plus que tout, car la désobéissance : c’est le risque.

 

servitude.jpg
 

"Enfin, si l’on voit non pas cent, non pas mille hommes, mais cent pays, mille villes, un million d’hommes ne pas assaillir celui qui les traite tous comme autant de serfs et d’esclaves, comment qualifierons-nous cela ? Est-ce lâcheté ? Mais tous les vices ont des bornes qu’ils ne peuvent pas dépasser. Deux hommes, et même dix, peuvent bien en craindre un ; mais que mille, un million, mille villes ne se défendent pas contre un seul homme, cela n’est pas couardise : elle ne va pas jusque-là, de même que la vaillance n’exige pas qu’un seul homme escalade une forteresse, attaque une armée, conquière un royaume. Quel vice monstrueux est donc celui-ci, qui ne mérite pas même le titre de couardise, qui ne trouve pas de nom assez laid, que la nature désavoue et que la langue refuse de nommer ?..."

 

Étienne de La Boétie
Discours de la servitude volontaire ou le contr'un

 

Au milieu du XVIème siècle, Etienne de la Boétie cherchait à comprendre le rapport domination d’un homme sur son peuple réduit à la servitude. Son discours  remettait  en cause  la légitimité des gouvernants ( maîtres et tyrans) qu'ils aient acquis leur statut par l'élection, la succession ou la violence.

 


26/04/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres